10/02/2005

Brûlage Haguette (part 2 et 3)

Au niveau vidéo amateur, le brûlage de la Haguette est d'une grande difficulté technique. L'obscurité (disons le noir) et la clarté momentanée du feu ne font bon ménage que durant 20 minutes au grand maximum !

Ce qui veut dire que les premières sociétés à défiler sont les mieux éclairées par les flammes, mais aussi à être rôties comme des poulets à la broche.  A certains moments, je craignais que la caméra ne fonde comme du chocolat !

Ce qui veut encore dire que lorsque le feu est retombé à un tas de braises, il fait to neûr ! Difficile d'avoir de bonnes images.  On n'a plus que le son !

Aussi, vous verrez la différence d'éclairage entre les premiers groupes (Echo et Union) et les autres (Mesnie, Malmédienne, Fraternité).

Depuis plusieurs années, je me posais la question de savoir s'il fallait mieux éclairer la place Albert pour cet événement folklorique.

On peut avoir des réactions à chaud comme à froid avec à chaque fois du pour et du contre.  Un meilleur éclairage donnerait des vues de bonne qualité. Pas besoin que ce soit éclairé comme un stade de foot !

Par contre, si je réfléchis sur le sens profond de la fête du brûlage, le principe de luminosité dégressive est le bon. Quoique...

Cela fait des années que j'observe les comportements et les rituels, les traditions, les changements, les nouveautés tant au niveau individuel que collectif.

Pour ma part, je pense qu'avec le brûlage, il s'agit d'un enterrement festif ! On enterre quatre jours de cwarmê par le bûcher et donc c'est normal que la cérémonie s'éteigne comme faiblirait une flamme de bougie. On retrouve la nostalgie de la fête qui se termine et l'espoir déjà naissant de la future édition 2006. 
L'être humain balise ainsi son espace temps et organise ses comportements sur base de repères "phares". Le carnaval en est une belle représentation dans laquelle intervient une multitude d'autres facteurs annexes. Je pourrais en écrire des pages !

Allais, passons aux choses sérieuses !

(vidéos plus en ligne)


10:47 Écrit par Nic de T | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Quel bol ! Lu bon d'ju èst Mâm'diyin !
Avez-vous vu la météo depuis ce matin ?
quelle chance d'avoir pu faire le carnaval dans les conditions climatiques connues.

Écrit par : cwarmê | 10/02/2005

On en redemande on ne se lasse pas de photos et vidéo de notre bon vî cwarmê !
Belle réalisation. Bonne continuation à Téléfièsse

Écrit par : steve | 10/02/2005

oh ho... Merci à vous.
Surprenant, je pensais que "mâmdî" était la même personne que "cwarmê".
Si vous avez des sites folkloriques à mettre en valeur dans mes liens (et qui n'y sont pas encore) envoyez-moi les adresses.

Écrit par : Nic Téléfièsse | 10/02/2005

Les commentaires sont fermés.