15/03/2005

Mémoire, Patrimoine et Territoire

Je persiste à penser que le CWARMÊ appartient bel et bien à la "Wallonnie malmédienne" et NON à la Communauté française. 
La Communauté française n'est qu'une pure invention bureaucratique insipide qui ne survit que par sa budgétisation.  Je pense que l'ancestral et traditionnel folklore malmédien n'a aucun atome crochu avec cette institution "de pacotille pour ce qui est de son attachement prouvé avec le wallon". 
A ce niveau, est-il bon (ou juste?) que la langue wallonne victime d'interdits soit reconnaissante envers son tortionnaire francophone?  C'est le monde à l'envers tant que la Communauté française ne rétablit pas dans l'enseignement primaire ce patrimoine linguistique perdu, au travers de quelques heures de wallon.  Pourquoi la Communauté française ne créerait-elle pas des discriminations positives (facilités, intégration...) en faveur de l'apprentissage de quelques heures de wallon dans les écoles primaires ou maternelles?  Cela se fait dans d'autres régions qui se réapproprient leurs langues historiques. 
Le vrai patrimoine immatériel d'une culture et d'une langue se trouve dans la survivance de concepts culturels et environnementaux dans nos esprits, et non pas dans la plantation de mannequins "creux et vidés de leurs cultures" que l'on retrouve trop souvent dans les musées et expositions.  La véritable culture de Communauté Régionale se vit et se construit dans ses terres, étant à la fois Mémoire, Patrimoine et Territoire.  En réalité, le wallon est malheureusement devenu étranger à sa culture originelle.  Alors qu'il était populaire et généralisé, le wallon est devenu langue intimiste, écriture élitiste pratiquée par seulement quelques irréductibles, qui ont encore ce bonheur de détenir le véritable patrimoine immatériel de leur Cité.
 
Ne pensez pas que je tiens à vous dérouter de cette exposition majestueuse. Au contraire, invitons le plus de monde et toutes les écoles des environs proches et lointains (dommage que la Communauté française n'ait pas mis un bus de navette pour les écoles).    Je me réjouis déjà d'aller à la rencontre d'autres fêtes folkloriques et d'apprécier une exposition pour laquelle tant de personnes se sont investies sans compter.  Sans eux, elle n'aurait pas eu lieu. ENTREE GRATUITE !!!!!
 
Vous l'aurez compris, ce que je mets en avant, c'est un principe global de défense d'une culture wallonne qui malheureusement s'éteint de jour en jour.  Arvèye haguète, arvèye walon !

10:52 Écrit par Nic de T | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.